CE QU’IL FAUT VOIR

MONASTÈRE SAN SALVADOR
XIe siècle

L’actuelle église paroissiale est l’ancienne église du monastère San Salvador de Breda. Elle se distingue par son clocher roman lombard de 32 m de haut, qui appartenait à la première construction monastique (XIe s.). L’église gothique (XIVe-XVIe s.), qui se compose d’une seule nef plutôt large, fut construite dans le cadre d’un plan de rénovation lancé par l’abbé Gispert de Jàfer (1296-1337).

CLÎTRE
XIIIe ou XIVe siècle

L’ancien cloître du monastère San Salvador conserve encore son aile nord, adossée à l’église, sur les quatre originales.

On estime que sa construction remonte à la fin du XIIIe ou au début du XIVe siècle. Cette partie du cloître est constituée de sept arcs en plein cintre reposant chacun sur deux colonnes.

Les chapiteaux sont identiques, tous surmontés de quatre grandes feuilles d’iris.

En 1932, l’association Amics de l’Art Vell entreprend la restauration de cette partie du cloître en raison de l’état de délabrement avancé du monastère, provoqué par la politique de désamortissement (vente des biens de l’Église).

COUR DE L’ABBAYE
XVe siècle

Comme son nom l’indique, il s’agit de la cour qui donnait accès au palais abbatial.

On peut encore voir l’escalier menant à la résidence de l’abbé, ainsi que le puits qui approvisionnait le monastère en eau. La cour se distingue par ses fenêtres de style gothique, les grands portails à voussoir et le balcon en bois. Au-dessus d’un des portails, on peut voir les armoiries de l’abbé Miquel Samsó, qui lança la construction de ces bâtiments au XVe siècle. Samsó fut aussi le 31e président de la Generalitat de Catalogne.

ÉGLISE SANTA MARÍA
IXe-XIe siècles

L’église Santa María, l’ancienne église paroissiale de la ville, a été construite entre 878 et 1038. Elle conserve encore son abside datant du XIIe siècle ainsi qu’une partie des peintures murales d’origine dans la croisée des transepts.

L’église Santa María de Breda se situe à l’arrière du monastère et abrite actuellement le siège de la mairie et le musée municipal Josep Aragay. Puis, à partir de 1846, cette ancienne construction de style roman, qui a fait l’objet de modifications, sert successivement d’école publique, de palais de justice, etc.

À l’extérieur, les visiteurs peuvent contempler l’abside de style roman, côté est — qui a été endommagée, puis restaurée pour être reconstruite en 1961 —, et le clocher à huit pans, une forme très habituelle dans le diocèse de Gérone aux XVIe et XVIe siècles.

ERMITAGE DE SANTA ANNA
XVIIe siècle

L’existence de l’ermitage Santa Anna, de style baroque, est attestée depuis 1624. La date de bénédiction que l’on peut observer, 1789, coïncide sûrement avec des travaux d’amélioration ou de rénovation.

L’ermitage Santa Anna est accessible depuis un chemin partant de la route principale, juste après la croix frontière.

Tous les 26 juillet, on y célèbre la traditionnelle rencontre de Santa Anna, au cours de laquelle les habitants de Breda mangent en famille et entre amis, dansent des sardanes et font sonner les cloches de l’ermitage. Depuis quelques années, s’y tient également la Diada de Catalunya (Journée nationale de la Catalogne) dans la nuit du 10 au 11 septembre.

CHÂTEAU DE MONTSORIU
XIe siècle

Le château de Montsoriu ne se situe pas sur la commune de Breda, mais fait tout de même partie de son patrimoine en raison de sa proximité et de son lien historique. Bien que les premières références écrites remontent à 1002, on sait que Montsoriu fut occupé par les Ibères. Il servit ensuite de site défensif et stratégique pendant plus de cinq cents ans et fut un point de référence pour la noblesse catalane ainsi qu’une une forteresse imprenable grâce à sa magnifique construction et ses systèmes défensifs. Il fit l’objet de nombreux agrandissements jusqu’aux XIVe -XVe siècles. Plus tard, il perdit sa fonction militaire pour devenir un palais résidentiel, période à laquelle le château atteignit son apogée avec l’apparence  qu’on lui connaît aujourd’hui. Il fut aussi la résidence de la famille vicomte de Cabrera, fondateurs de Breda.

 

Pour organiser des visites et se renseigner sur les horaires: www.montsoriu.cat

CENTRE CULTUREL ELS FORNS

Ancien atelier d’argile datant du XIXe siècle, il abrite deux fours mauresques qui étaient traditionnellement utilisés pour cuire l’argile. Il accueille une exposition permanente consacrée à l’argile de Breda ainsi que des expositions temporaires dans deux autres salles. Il fait également office de point d’information touristique pour accueillir les visiteurs de passage.

 

Carrer Santa Victòria, 1
Horaire: le samedi de 9.30h à 13.30h et de 16h à 19h.
Le dimanche et les jours fériés de 9.30h à 13.30h.

MUSÉE JOSEP ARAGAY

Le rez-de-chaussée de l’hôtel de ville abrite le musée Josep Aragay, dédié à la diffusion de l’œuvre de cet artiste noucentiste. Aragay, qui y vécut entre 1889 et 1973, fut une figure de proue du Noucentisme, mouvement culturel et politique qui se développa en Catalogne au début du XXᵉ siècle. Théoricien de l’art, peintre, dessinateur, graveur et céramiste, il exerça une grande influence sur le monde intellectuel et artistique de son époque, au point de se voir confier la direction artistique de l’Almanach des Noucentistes par l’écrivain Eugeni d’Ors. Né à Barcelone, il s’installa à Breda, le village de sa mère, en 1925, où il ouvrit un atelier de poterie. À l’intérieur du musée, on peut également voir des peintures romanes de l’ancienne église paroissiale de Breda, transformée en hôtel de ville suite au désamortissement de 1835.

 

Carrer Nou, 2
Horaire: le samedi de 9.30h à 13.30h et de 16h à 19h.
Le dimanche et les jours fériés de 9.30h à 13.30h.
www.museuaragay.cat

MARCHÉ HEBDOMADAIRE

Oprofiter de l’ouverture dominicale du commerce local.